04/08/2014

Le disque de l'été, ou plutôt les disques de l'été !

40 ans déjà ! Et les papys du folk/rock le célèbrent de manière éclatante. A l'initiative de Graham Nash, pour fêter les quarante ans d'une superbe tournée, un coffret de CSNY (Crosby, Stills, Nash & Young) vient d'être édité ! 3 CD, 1 DVD et un livret.

Superbe tournée dans les stades entre juillet et septembre 1974. C'était la première fois, depuis celles des Beatles en 1966 aux USA, et du tragique concert des Rolling Stones sur le circuit d'Altamont en 69), qu'un groupe de rock se lançait à l'assaut des stades. Il y avait eu les festivals de Woodstock, de Wight et quelques concerts à Hyde Park, mais c'était une première , autant de concerts dans différents stades par un seul groupe.

csny 1974.jpg

J'ai commandé ce coffret ce week-end, mais ne l'ai pas encore reçu. Néanmoins comme je l'ai fait chez un grand acteur du net, j'ai pu télécharger tous les MP3 (beurk) : 40 plages !

La compilation de tous ces enregistrements live inédits a été conçue par Graham Nash, et ces 3 CDs sont de vraies pépites. Pour la qualité du son je jugerai lors de la réception du coffret, mais cela sonne déjà bien en MP3 (ce qui n'est pourtant pas évident). Quant aux arrangements et au rythme de la compilation, c'est absolument fabuleux ! Le summum de CSNY était pour moi Déjà Vu (leur premier album studio), et Four Way Street, enregistré en live lors de la tournée de 1970. Ce coffret dépasse ces deux albums.

Contrairement à 4 Way Street, il n'y a pas une moitié acoustique suivie d'une moitié électrique conclue par le très acoustique Find the Cost of Freedom, mais une alternance de sets électriques et acoustiques.

Outre que tous ces enregistrements de 1974 sont publiés pour la première fois, il y a deux trois morceaux qui n'ont jamais été publiés sur des albums studios. 

Vous y retrouverez des morceaux présents sur Four Way Street, mais aussi beaucoup d'autres (notamment des morceaux de On The Beach de Neil Young sorti en 1974, de Wild Tales de Graham Nash, de Mannassas de Stephen Stills, etc...)

Le premier set est ouvert sur Love The One You're With de Stills, mais version électrique, contrairement à la version de 4 Way Street qui était acoustique.

L'album se termine par Ohio de Neil, je regrette qu'il n'y ait pas (mais les ont-ils joués au cours de cette tournée), Carry On, Find The Cost Of Freedom (Stephen Stills), Words et Southern Man (Neil Young).

En plus des 3 CDs, un DVD avec quelques vidéos est joint au coffret, j'en dirai plus lorsque je l'aurai reçu. Et un livret de 188 pages, dont j'ai pu prendre connaissance en PDF. Bien fait, intéressant, bourré de photos, et chose très intéressante pour les musiciens : pour chaque titre est détaillé les instruments joués par chacun en précisant marques et modèles ! C'est ainsi que je me suis rendu compte que sur un morceau comme Long Time Gone de Crosby, Stills n'est pas à la guitare mais à l'orgue...  ou je pensais sur 4 Way Street qu'ils étaient tous les deux à la guitare. Mais peut être était-ce le cas...

Les voix sont sublimes, même si sur quelques morceaux on sent Graham Nash à la limite, et quelques fois Neil Young. Stills, a toujours sa voix rocailleuse. Crosby est impeccable.

Dans les morceaux à ne pas louper : Black Queen de Stills (version électrique, pas comme sur 4WS), Almost Cut My Hair de Crosby, Une belle version de Prison Song de Nash, un inédit de Young : Pushed it over the End. Mais bien d'autres encore.

Pour les accompagner :

  • Russell Kunkel à la batterie (qui a accompagné Dylan auparavant)
  • Tim Drummond à la basse (qui jouait avec Neil sur Harvest et qui a fait partie du groupe accompagnant James Brown) auparavant.
  • Joe Lala aux percussions (recruté par Stills sur Mannassas, il jouera sur l'album de Véronique Sanson "Le Maudit")

Young, Stills et Nash alternent aux pianos (Stenway, Wurlitzer et Clavinet Honher) et à l'orgue Hammond.

 

Les 59 € de ce coffret ne sont pas usurpés. Pour ceux qui souhaitent y mettre un peu plus, il y a un coffret, pour quelques euros de plus ou les 3 CDs sont remplacés par un Blue-Ray audio.

Et pour les inconditionnels sur le site CSNY il est possible (mais attention le nombre est limité), de commander pour 399 $ un coffret avec la totalité des plages sur Vinyles, le Blue Ray Audio, le DVD, un livret dans un format plus grand, et pleins d'autres bonus !

Si je n'ai pas craqué pour l'édition anniversaire (20 ans), de Division Bell de Pink Floyd (j'ai déjà le vinyle depuis 1994), là j'ai craqué et je ne le regrette pas !

J'ai hâte de recevoir mon Pono, en octobre, et d'acquérir ces disques en version master !!!

 

Petite anecdote, c'est au cours de cette tournée que Nixon, interpellé par Neil Young dans sa chanson Ohio, démissionna de la présidence des Etats-Unis suite au Watergate... Rien à voir avec Ohio, mais...

Pour les fans de Neil, il se produit avec le Crazy Horse, vendredi prochain, 8 août, à la Foire aux vins de Colmar !!! Il s'y était produit en 2008, et grâce à ma fille qui m'avait offert la place en cadeau d'anniversaire j'avais eu la joie et le plaisir de le voir. Cette année je ne peux pas y aller, mais si vous avez l'occasion, n'hésitez pas ! Il est l'un de ces vieux du rock qui tient clairement la route ! Et qui ne le fait pas pour le fric.... (en tout cas pas que...)

 

FIRST SET
01 LOVE THE ONE YOU’RE WITH 02 WOODEN SHIPS 03 IMMIGRATION MAN
04 HELPLESS 05 CARRY ME 06 JOHNNY’S GARDEN 07 TRACES 08 GRAVE CONCERN
09 ON THE BEACH 10 BLACK QUEEN 11 ALMOST CUT MY HAIR

SECOND SET
12 CHANGE PARTNERS 13 THE LEE SHORE 14 ONLY LOVE CAN BREAK YOUR HEART
15 OUR HOUSE 16 FIELDWORKER 17 GUINEVERE 18 TIME AFTER TIME
19 PRISON SONG 20 LONG MAY YOU RUN 21 GOODBYE DICK 22 MELLOW MY MIND
23 OLD MAN 24 WORD GAME 25 MYTH OF SISYPHUS 26 BLACKBIRD
27 LOVE ART BLUES 28 HAWAIIAN SUNRISE 29 TEACH YOUR CHILDREN
30 SUITE: JUDY BLUE EYES

THIRD SET
31 DÉJÀ VU 32 MY ANGEL 33 PRE-ROAD DOWNS 34 DON’T BE DENIED
35 REVOLUTION BLUES 36 MILITARY MADNESS 37 LONG TIME GONE
38 PUSHED IT OVER THE END 39 CHICAGO 40 OHIO

BONUS VIDEO
01 ONLY LOVE CAN BREAK YOUR HEART 02 ALMOST CUT MY HAIR
03 GRAVE CONCERN 04 OLD MAN 05 JOHNNY’S GARDEN 06 OUR HOUSE
07 DÉJÀ VU 08 PUSHED IT OVER THE END

 

23/02/2014

Un déni de démocratie

Rosny-sous-Bois, ville où je réside depuis bientôt treize ans, reste un lieu où démocratie se conjugue selon l'acronyme du parti dont est issu son Maire (l'UMP), qui souhaite être réélu, alors qu'il s'est retrouvé propulsé comme 1er Edile de la ville après le décès du Maire élu : Mr Claude Pernès.

UMP : Un Maire Péremptoire

Car c'est à cela que nous avons assisté depuis le décès de Claude Pernès. Mr Claude Capillon n'a eu de cesse de diriger cette ville en muselant l'opposition, à un point tel qu'il coupait les micros des représentants de son opposition lors des séances du Conseil Municipal. Est-ce si dur de laisser s'exprimer les points de vue ?

Mais Mr Capillon veut assurer son élection lors du scrutin de mars. A cette fin il a instauré que chaque candidat (43 pour chaque liste), doive retirer en mairie l'attestation d'inscription sur la liste électorale par chaque candidat, eux mêmes, pièce du dossier indispensable, pour se présenter. Certes, c'est louable, et ce système évite la manipulation et les candidatures non sollicitées.

A ceci prêt, que lorsqu'un résident de Rosny-sous-Bois se rend en mairie pour demander une attestation d'inscription sur les listes de la ville, document nécessaire pour le dépôt des listes, mais aussi pour d'autres démarches,  celle-ci ne lui est pas remise aussitôt. On photocopie sa pièce d'identité, on lui demande un numéro de téléphone et on lui précise qu'il sera appelé lorsque l'attestation sera prête.

Je me suis rendu en mairie de Rosny-sous-Bois le 15 février 2014, l'agent municipal qui m'a reçu a photocopié mon passeport et noté mes numéros de téléphone fixe et portable, sur les photocopies de mon passeport en précisant que je serai rappelé dès que l'attestation serait prête.

A ce jour je n'ai toujours pas reçu d'appel de l'hôtel de ville de Rosny-sous-Bois pour retirer cette attestation. Plus d'une semaine pour produire une attestation, dont je ne dispose toujours pas, d'inscription sur des listes informatisées, alors qu'en quelques clics de souris sur le système d'information de la ville ce document pourrait être produit ?

Étrange, non ?

Surtout pour une ville qui se vente de posséder cinq @@@@@, et être à la pointe d'Internet !

Nous aurions pu penser qu'il n'était pas nécessaire de se déplacer en mairie pour obtenir ce type de justificatif et de le recevoir par courrier électronique.

Non, dans une ville @@@@@, il est nécessaire de se déplacer,  de relancer, ce que j'ai fait ce jour, pour obtenir un document que chaque citoyen est en droit d'attendre de sa ville.

Pourrions-nous imaginer que le Maire et son équipe fasse obstruction à l'obtention de certificats d'inscription sur les listes électorales ?

Nous ne pourrions l'imaginer, si le comportement des membres de la majorité municipales était sans reproches. Mais à l'aune des torchons de l'URAM (Rosny Echos), en 2008 et récemment en 2014, nous sommes interpellés par des pratiques et un silence qui pourrait tenter de faire obstruction à la présentation de listes contre cette majorité.

Dans l'annexe 2 du formulaire de candidature pour la Déclaration de candidature aux Elections municipales et communautaires pour les villes de 1000 habitants et plus (code électoal articles L263 à L. 267), il est stipulé que le candidat donne tout pouvoir à la tête de liste pour les démarches  administratives.

Nous pouvons nous étonner qu'à Rosny-sous-Bois, chaque citoyen doive effectuer des démarches individuelles, mais surtout qu'elles ne soient pas suivies d'effet et qu'il faille relancer les services municipaux, comme j'ai été contraint de le faire, à quelques jours du dépôt des listes, ce jour. Mais surtout que les démarches effectuées par différents citoyens ne reçoivent pas de réponses rapides, et ne soient suivies d'effets. Il est vrai que ces citoyens ne se présentent pas sur les listes de l'URAM, majorité municipale dont j'espère qu'elle devienne l'opposition, étant données ces pratiques...

Est-ce cela la démocratie ?

 

 

27/10/2013

Lou Reed is dead...

Lou Reed, la figure du Velvet Underground, l'artiste iconoclaste dans ces années soixante et soixante-dix, proche d'Andy Warhol, s'est éteint. Mais son œuvre reste et il vit toujours au travers de ses proches, de ses  ses amis, de ses travaux et productions, de ses fans et de ceux qui apprécient son art.

28/08/2013

Célébration du discours de Martin Luther King

En ce vingt huit août, 50 après, le discours de Martin Luther King est toujours, malheureusement, d'actualité.

En mémoire de ceux qui ont péri de leur vie pour les droits civiques aux Etats-Unis, comme d'autres luttent pour la Liberté partout dans le Monde, une chanson de Neil Young rappelant la mort de 4 étudiants américains, militants des droits civiques, dans l'Ohio.

03/08/2013

Free Bird - 1976 - Lynyrd Skynyrd

Un peu plus d'un an avant l'accident d'avion qui coutera la vie à Ronnie Van Zandt, au guitariste Steve Gaines, au manager du groupe et aux deux pilotes, Lynyrd Skynyrd au festival de Knebworth, dans l'un de leur meilleurs titres, pour en pas dire le meilleur, qui fût composé par Ronnie Van Zandt et Allen Coliins

 

21/05/2013

Ray Manzarek

En hommage à celui qui donna le son des portes de la perception, avec la guitare de Robbie Krieger, la voix et le charisme de Jim Morrison.

Ray est décédé. ils sont de plus en plus nombreux à disparaitre ceux qui ont accompagné mon enfance, mon adolescence musicale, et la suite... Ceux qui ne se sont pas brulé les ailes, tel Jim, Jimmi, Janis, ou encore Bryan...

C'est la loi de l'existence... Heureusement les enregistrements restent.

 Sur le premier album (éponyme), des Doors, Ray assurait à la fois l'orgue, le piano, et la ligne de basse assurée au clavier. Je crois que c'est, à l'époque le seul cas (et je n'en connais pas d'autres). Sur les albums suivants les Doors s'assurèrent de la présence d'un bassiste lors des enegistrements.

Chapeau Mr Manzarek !

17/04/2013

Jean Lassalle - sa marce et dialogue avec un citoyen.

Mes amis,

 

Hier, à la sortie d’Ansauvillers, où j’ai passé la nuit, j’ai eu un entretien poignant avec un homme qui m’a reconnu. Un homme bien habillé, qui est descendu de sa voiture pour venir me parler. Je vous retranscris tel quel l’échange que nous avons eu :

« Monsieur le Député, vous avez réglé tous les problèmes de votre circonscription pour nous faire le privilège de venir essayer de régler les nôtres ?

-          Non, justement. C’est parceque je n’ai rien réglé chez moi et que je n’y arrive plus que je suis parti essayer de prendre contact avec les citoyens, à travers les routes et chemins de France.

-          Ouais… On est quand même dans un pays merveilleux où, grâce à mes impôts, on permet à des hommes comme vous, des Députés, de se taper une belle balade à pied pendant que moi je travaille !

-          Bon, je comprends ce que vous me dites, ça fait partie du débat que j’ai voulu engager mais dites-moi, comment vous voyez l’avenir ?

-          L’avenir ? Ca va péter ! Et je souhaite que ça pète le plus tôt possible. Et j’espère que ça va faire mal, qu’on foute tout par terre !

-          Ecoute, je pense qu’on est en danger et moi, je ne souhaite pas que ça pète. Si ça pète, ce sont nos enfants qui vont en souffrir et tu sais, nous, Français, on est capable de se faire très mal, alors qu’on est dans un très beau pays !

-          Ah oui, ça c’est vrai !

-          On a tout ce qu’il nous faut, la Nature nous a gâté, on a des possibilités exceptionnelles, des ressources humaines incroyables mais aujourd’hui, malheureusement, tout ça s’est grippé, comme le moteur d’une belle voiture. Et faut qu’on le dégrippe ensemble. On ne va pas le faire en force, il faut le démonter, revoir la culasse, les pistons, tout revoir en fait. Que chacun soit à sa place et que tout le monde y participe, c’est ça qu’il faut faire.

-          Oui enfin, tout ça c’est des discours de bisounours !

-          Peut-être mais bon, écoute, c’est aussi une formule.

-          Qu’est ce qui te pousse à faire ça ?

-          Ma conscience. J’ai bientôt 58 ans, je suis père de 4 enfants, j’ai eu la chance de vivre les seuls 60 ans de paix consécutifs qu’ait connu la France sur son territoire, je n’ai jamais eu à prendre un fusil. Et quand je vois la situation de notre pays, j’ai l’impression d’être un bel égoïste. Quand mes yeux se fermeront, je veux avoir ma conscience tranquille, je ne veux pas avoir profité et ne laisser que le sang et les larmes à mes enfants.

-          Ça c’est bien mais qui prouve que ça va donner quelque chose ?

-          Rien ! Rien ne le prouve. Mais une chose est certaine, si je ne le fais pas, si d’autres ne le font pas, on est tous les deux d’accord sur ce qui va se produire. Sauf qu’on ne veut pas, ni toi, ni moi, que cela se produise. Ce que je fais c’est un acte, un signe posé par un Député de la République. Si ça parle, d’autres se lèveront aussi, d’autres marcheront et réagiront puis c’est toute l’intelligence de ce pays qui va se réveiller de nouveau. »

 

13/04/2013

La marche de Jean Lassalle

Jean Lassalle, seul député du Mouvement Démocrate à l'Assemblée Nationale (Thierry Robert, un des députés représentant l'Ile de la Réunion s'est apparemment ralié au Parti Radical de Gauche), a décidé d'entamer une marche à travers la France à la rencontre des Français.

Jean Lassalle.jpgJean Lassalle, Béarnais, outre qu'il est très proche de François Bayrou humainement, s'est fait connaître par ses actions atypiques à l'Assemblée Nationale. Il n'a pas hésité a entamé une grêve de la faim qui dura 40 jours pour défendre l'emploi dans la vallée d'Aspe, contre la fermeture par une entreprise japonaise d'une usine.

Puis, en désaccord avec la politique du Ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy, il entonna a cappella le Se Canto (chant Basquo-béarnais), depuis les bancs de l'Assemblée pour couvrir les propos du Ministre.

Outre ces coups d'éclats, Jean Lassalle est avant tout un humaniste emprunt de nos valeurs fondatrices républicaines, il est aussi le défenseur des traditions, dans ce qu'elles apportent de bon, sans renier le progrès.

Président de l'Association des Populations des Montagnes du Monde, il s'est engagé pour la sauvegarde de ces territoires d'exception et de la dignité de leurs population.

Jean Lassalle a donc décidé, par une action hors du commun pour un représentant à l'assemblée, d'entamer une démarche (sans jeu de mot), vers les citoyens et non médiatisée : Marcher sur les routes de France à la rencontre des citoyens et dialoguer avec eux.

Dans ce temps de crise économique, politique et de perte de références de valeurs morales et humanistes, cette action est à souligner.

Les explications de Jean Lassalle sur le sens de sa démarche :

Lire la suite

07/04/2013

Led Zeppelin plus de 40 ans déjà !

19:28 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : led zeppelin |  Facebook

These old Rolling Stones and ever youngs

Cocaïne

Stevie Ray Vaughan at El Mocambo

The story of SRV... in a short documentary

SRV

Cream Revival !

18:45 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cream, clapton, bruce, baker |  Facebook

Us and Them

Richard Wright

Jam with David Gilmour and Richard Wright

Blues by David Gilmour (Pink Floyd)

Echoes

24/03/2013

Clapton, Bruce, Baker = Cream, + Winwood = Blind faith ! Hyde Park 1969

Neil Young at the BBC - 1971

23/03/2013

Deep Purple made in...

22:43 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : deep purple |  Facebook

Keith Richard & Jerry Lee Lewis

Neil Young & Bruce Springsteen jouent Dylan à la façon d'Hendrix !

Crosby, Stills, Nash & Young with Bruce Springsteen

21:50 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : springstee, n, csny |  Facebook

A day in the life

The Old Neil Young, but always young....

Aqualung - Jethro Tull

Child in Time