30/12/2012

Comme il faut la suite de l'album... The Great Gig in th Sky - Version Versailles 1988

 

Lorsque Pink Floyd enregistra ce monument dans les studios d'Abbey Road d'EMI, Roger Waters, le bassiste, demanda à Clare Tory, la voix sur ce morceau composé par Richard Wright, le claviériste du groupe, de chanter comme si elle avait un orgasme. Cela se ressent sur l'album studio, comme c'est reproduit lors des concerts de 1987-1989 et 1994 à travers le monde et les choristes qui accompagnèrent Pink Floyd. En tous les cas l'une des plus belles compositions de Richard Wright, tout comme a saucerful of secrets (le final), ou echoes...

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.